Côte d’Ivoire : Éric Gnamaka demande le report de la présidentielle

par David BLAY

Le président du Forum de la société civile africaine (Fsa) a plaidé pour le report des joutes présidentielles, le dimanche 30 août.

Pour Éric Gnamaka, les conditions ne sont pas réunies pour la tenue d’un scrutin apaisé et inclusif en Côte d’Ivoire. Il a exprimé cette conviction, au cours d’une assemblée générale que sa structure a organisé conjointement avec ”Le cri du peuple”, le dimanche 30 août 2020, à Abidjan.

”Si la Côte d’Ivoire brûle, on est foutu. Il faut sauver la Côte d’Ivoire. Les politiciens ont échoué”, a entamé le leader de la société civile parlant de la spirale de violence dans laquelle le pays semble embourbé.

Après ce diagnostic, M. Gnamaka a prescrit sa solution pour guérir la patrie. ”Nous demandons au Conseil constitutionnel de reporter les élections pour 6 mois. La Côte d’Ivoire n’est pas encore réconciliée. Le pays a besoin de tous les ivoiriens. Nous appelons à la paix”, a-t-il plaidé.

Avant d’expliquer que le Premier ministre Hamed Bakayoko devra mettre ce semestre à profit pour organiser un dialogue inclusif de l’ensemble des forces vives de la nation.

Pour sa part, Hérode Sery, le président du ”Cri du peuple” a invité le gouvernement a élargir les leaders de la société civile arrêtés dans le cadre des marches de protestation contre le mandat du président Alassane Ouattara. ”Nous réclamons la libération sans condition de notre camarade Gbalet Pulcherie”, a-t-il demandé.

David BLAY

Vous aimerez également

Laissez un Commentaire