Côte d’Ivoire : Danho Georgette mobilise pour la paix

par La Rédaction

La présidente du Réseau national de soutien aux idéologies de paix (Renasip) annonce une tournée nationale de consolidation de la paix et de la cohésion sociale.

La cérémonie d’action pour la paix organisée, le samedi 3 octobre 2020, à Agban-village, a été l’occasion pour Danho Georgette d’interpeller l’ensemble des ivoiriens sur la nécessité de préserver un climat social apaisé. Aux femmes et jeunes venus de toutes les communes d’Abidjan pour participer à la cérémonie, elle a prêché le message de la concorde et de l’unité.

Pour la présidente du Renasip, il est impérieux de mettre fin au cycle de violence dans lequel les périodes électorales plongent la Côte d’Ivoire depuis 3 décennies. Avec leur corolaire de morts et de destructions. « Ces violences plongent les familles dans la désolation et hypothèquent l’avenir des enfants. Il était temps que nous prenions notre destin en main », a-t-elle déclaré pour justifier la création de son organisation.

Mme Danho n’a pas manqué de dénoncer les mains qui tirent les ficelles dans l’obscurité pour que le pays sombre dans le chaos. « La politique, ce n’est pas la guerre. Arrêtez d’inciter les enfants à la violence. Nous voulons aller à la paix. En 2020, on ne veut plus courir », a interpelé celle qui est communément appelée « Maman nationale ».

« J’irai partout en Côte d’Ivoire pour porter ce message, pour dire aux femmes que nous devons aller à la paix », a-t-elle conclu.

Emile Bodjé, le représentant de Danho Paulin, le ministre des Sports et parrain de la cérémonie, va renchérir et apporter de l’eau au moulin de la paix. « L’essentiel, c’est la Côte d’Ivoire. Ce n’est pas celui qui va devenir président de la République. La Côte d’Ivoire n’appartient ni aux partis, ni aux hommes politiques. Mais à tous les ivoiriens. Le ring, ce sont les urnes. Allez vous battre là-bas. On ne veut plus de batailles dans nos rues. On ne veut plus de batailles dans nos quartiers », a-t-il ajouté.

Dans la foulée, l’envoyé du premier magistrat de la commune d’Attécoubé va exhorter les têtes couronnées et les guides religieux au plein accomplissement de leur mission de consolidation du tissu social et de promotion de la paix.

Le Renasip est né en 2019 et compte 4000 membres à travers toute la Côte d’Ivoire. Cette organisation s’est assigné pour objectif de fédérer tous ceux qui souhaitent participer à la construction de la paix et de la sécurité au plan national et international.

Lys DEBE

Vous aimerez également

Laissez un Commentaire