Côte d’Ivoire / Touré Alpha Yaya (Député): “Nous n’avons pas besoin de violence en Côte d’Ivoire

par La Rédaction

A la veille du meeting de l’opposition ivoirienne au stade Félix Houphouët Boigny, le parlementaire a prévenu sur les risques de détérioration de la paix sociale.

L’honorable Touré Alpha Yaya a interpellé, ce vendredi 9 octobre 2020, les leaders de l’opposition sur les dessous inavoué du meeting prévu demain dans la commune du Plateau. “L’objet de ce point de presse est d’interpeller l’opposition et surtout son porte-parole Guikahué qui a fait une déclaration pour demander à ses militants de rester au stade après le meeting”, a-t-il entamé.

Le député de la circonscription de Gbon voit dans ces propos la préparation d’une insurrection. “Plusieurs jeunes ont été recrutés pour brûler l’Assemblée nationale et la présidence de la République (institutions situées dans la commune du Plateau, tout comme le stade Houphouët Boigny)”, va-t-il révéler dans la foulée. Avant de prévenir que la jeunesse du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp, parti au pouvoir) ne va pas accepter la destruction des acquis de la gouvernance du président Alassane Ouattara.

“J’invite les militants du Rhdp à rester chez eux. Ceux qui incitent à la violence ont leurs enfants qui sont inscrits dans des écoles à l’étranger”, a-t-il conclu.

Patrick Zasso va renchérir en exhortant la jeunesse à ne plus écouter le chant des sirènes de la violence qui ne leur ont apporté que le malheur. “Nous avons été victimes des différentes crises politiques dans ce pays. Aujourd’hui la mission de notre génération, avec à la tête l’honorable Touré Alpha Yaya, est de protéger les générations actuelles. Nous demandons à l’opposition d’être un peu civilisée. Les ivoiriens sont fatigués de mourir. Trop de jeunes sont morts pour les intérêts égoïstes et malhonnêtes de nos hommes politiques”, a-t-il ajouté.

Peter SYZE

Vous aimerez également

Laissez un Commentaire