Musique : Ras Manga, la nouvelle étoile du reggae ivoirien

par David BLAY

La Côte d’Ivoire est sans contexte l’une des plus grandes patries du reggae au plan mondial. Tant le pays des éléphants a donné de grands virtuoses de la musique de Jah à l’humanité. Après Alpha Blondy, Tiken Jah et Ismaël Isaac, une nouvelle étoile illumine la reggae-sphère. Léopold Dekassan Manga dont il s’agit est connu sous le nom Ras Manga. Ce transfuge du milieu hip-hop vivant en France, vient de concocter 2 galettes musicales pour le plaisir des mélomanes. Avec comme ingrédients des good vibes et des textes engagés pour dynamiter l’injustice et le néocolonialisme dans les consciences.

À travers les albums ”Natty dread”et ”Dimenou” lancés sur les plateformes depuis novembre 2020, Ras Manga raconte le quotidien des rues des villes d’Afrique de l’ouest. Il faut dire que l’artiste n’a pas usurpé son statut de porte-voix des couches sociales défavorisées de la sous-région. Les difficultés qu’il a vécues de la Côte d’Ivoire au Bénin, en passant par le Ghana et le Togo, font de lui leur parfait représentant.

Soulignons que l’album ”Natty dread” compte 7 titres dont les amateurs de reggae authentique ne se lasseront pas. Notamment, Natty Dread, le titre phare, Don’t let them, Aventurier, I yèrè bara, La Djantara, Orphelins et La petite fille

David BLAY

Vous aimerez également

Laissez un Commentaire