Interdiction du meeting du FPI : Damana Pickass appelle les ivoiriens au calme et à la paix

par David BLAY

Réagissant à l’interdiction du meeting de lancement de la campagne de mobilisation pour le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire prévu ce samedi 15 avril 2021, le vice-président du Front populaire ivoirien (Fpi) a exhorté ses compatriotes à privilégier la cohésion sociale.

Damana Pickass a animé un point de presse, hier, pour donner sa position après l’interdiction du meeting de sa formation politique prévu le samedi 15 mai, au stade de Gonzagueville, dans la commune de Port-Bouet. Dans son intervention, celui qui a en charge de mobiliser le grand Abidjan dans le cadre de la campagne de mobilisation pour le retour du président Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire, a dit se conformer à la décision du préfet d’Abidjan qui a interdit la rencontre.

Face à cette situation qui peut frustrer les militants et les sympathisants de son parti, le vice-président du Fpi a joué la carte de l’apaisement. Invitant l’ensemble de ses compatriotes à préserver le climat apaisé du pays. « J’appelle les camarades militants et l’ensemble des ivoiriens au calme et les invite à demeurer dans l’esprit de paix et de réconciliation nationale. La mobilisation pour le retour triomphal de Laurent Gbagbo, dans un cadre de paix et de réconciliation nationale, se poursuit », a-t-il exhorté

Pour rappel, le préfet du département d’Abidjan a interdit le meeting dit de la paix et de la réconciliation nationale pour le retour du Président Laurent Gbagbo, par arrêté N°060/PA/SG1 du 14 mai 2021. L’autorité préfectorale a motivé cette interdiction par des risques d’affrontements et de troubles à l’ordre public. Une association de victimes projetant d’organiser un meeting au même endroit et à la même heure.

David BLAY

Vous aimerez également

Laissez un Commentaire