ComNat-ALPC / Formation des observateurs de la violence armée à Bassam

par Service Com

Le Ministère des affaires étrangères Allemand finance un projet pilote sur la gestion et le contrôle des armes légères et de petit calibre (ALPC) et sur l’engagement des communautés et des autorités frontalières de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso et du Ghana à lutter contre le trafic des armes. Ce projet est mis en œuvre par les Commissions Nationales de lutte contre la Prolifération et la Circulation illicite des ALPC (ComNat-ALPC) des pays cibles, en étroite collaboration avec le PNUD, et vise à contrôler le flux illicite des armes aux frontières, à prévenir les conflits communautaires et à engager les populations aux désarmements communautaires. Dans notre pays, cet appui de la république fédérale d’Allemagne à travers la CEDEAO, la GIZ et la PNUD permet d’accompagner la ComNat-ALPC dans la mise en œuvre de son Plan d’Action National de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des Armes Légères et de Petit Calibre (ALPC).

Dans le cadre de ce programme, la Commission Nationale de Côte d’Ivoire a identifiée comme axe stratégique d’intervention, la réduction de la violence armée et la sécurité communautaire à travers le développement et la consolidation d’outils d’aide à la décision.

A cet effet la ComNat-ALPC s’est dotée depuis le 08 juillet 2012, d’un Observatoire de la Violence Armée (OVA) avec l’appui technique et financier de ses partenaires, notamment la GIZ et le PNUD. Cet outil d’alerte et de veille a permis de collecter des données périodiques de la manifestation de la violence armée grâce à des points focaux repartis sur le territoire national. Ces données ont permis d’orienter des actions de sensibilisation et de désarmement communautaire de la ComNat-ALPC). Ce pendant cet outil d’aide bien qu’ayant obtenu des résultats encourageants a été à l’arrêt pendant plusieurs mois du fait de la défaillance des moyens opérationnels. En vue de sa redynamisation, la ComNat-ALPC a organisée un atelier de renforcement des capacités à Grand-Bassam, du 22 au 25 juin 2021 afin d’actualiser les connaissances des anciens et nouveaux points focaux et remettre des outils de communication (téléphone, portables) à la disposition des Observateurs.

Pendant cet atelier qui s’est déroulée de façon participative avec des communications en plénière et des exercices pratiques, les observateurs ont été sensibilisés sur la sécurité communautaire, formés sur la collecte et la transmission des données et enfin, plusieurs outils de communication notamment des téléphone mobile de type smartphone leur ont été distribués. Il convient de rappeler que les observateurs sont des points focaux issus des organisations de la société civile notamment du RASALAO-CI, des Commissions Déconcentrées et bien d’autres. En définitive, les observateurs satisfaits de cet atelier et des outils de communications reçus repartent dans leur différente zone avec la promesse ferme de se mettre immédiatement au travail et permettre à la ComNat-ALPC et ses partenaires de mener des actions spécifiques sur l’étendue du territoire.

Vous aimerez également

Laissez un Commentaire