Lutte contre le néocolonialisme : Sam l’Africain porte son combat au niveau continental

par David BLAY

Le leader politique ivoirien entamera une tournée africaine, dans les prochains jours.

« L’union fait la force », dit-on souvent. S’appropriant cet adage, Sam Jichi a décidé d’étendre sa lutte contre le néocolonialisme à l’ensemble des pays de l’Afrique. Il a révélé, dans un entretien téléphonique, qu’il effectuera une tournée, bientôt, une tournée dans 3 pays. Notamment, le Mali, la Centrafrique et le Cameroun.

Selon le président de la Nouvelle alliance de la Côte d’Ivoire pour la patrie (Nacip), son objectif est de soutenir les populations des 2 premières nations citées, dans leurs combats pour sortir des griffes de l’occident. ‹‹Je serai, bientôt, au Mali, pour soutenir la révolution. La situation actuelle dans ce pays frère, n’est pas un coup d’état mais une révolution pour le changement et le bien être du peuple. Je soutiens de toute ma force la transition qui est en place››, a-t-il entamé son propos.

« Je suis avec vous dans votre combat pour la rupture avec les forces obscurantistes du passé qui vous permettra d’ouvrir une nouvelle ère pour votre peuple que je considère comme le mien. Je serai là pour vous donner mon témoignage et vous dire de protéger le chemin que vous venez d’emprunter››, a ajouté l’ex-leader de la galaxie patriotique ivoirienne.

L’enjeu sera tout autre au Cameroun, la dernière étape de ce périple africain. Il s’agira pour Sam l’Africain d’exprimer sa gratitude à ce pays qui a pris fait et cause pour la Côte d’Ivoire pendant la crise qui l’a ébranlée. ‹‹ Qui dit le Cameroun dit la Côte d’Ivoire. Et vice versa. Nous sommes un. Je passerai au Cameroun pour vous saluer pour le soutien que vous avez apporté à la Côte d’Ivoire ››, a

Sam Jichi, communément appelé Sam l’Africain est le président de la Nacip, une formation politique ivoirienne. Il est connu pour son engagement pour le panafricanisme.

David BLAY

Vous aimerez également

Laissez un Commentaire