Plafonnement des prix / Aimé Koizan Kablan (Dg du Commerce intérieur) : « Nos agents sont dans une démarche de tolérance zéro »

par David BLAY

Le collaborateur du ministre Diarrassouba Souleymane a révélé, le jeudi 17 mars 2022, que le Ministère du Commerce et de l’Industrie a pris toutes les dispositions pour faire respecter la mesure de plafonnement des prix de certains produits.

S’ouvrant à la presse au cours d’une visite de terrain dans les locaux de certains des grands grossistes d’Abidjan, hier, Aimé Koizan Kablan a  tenu à rassurer les populations.

Selon lui, la décision du gouvernement de plafonner le prix ne va pas entrainer de pénurie. Les entrepôts des importateurs disposant de produits en grande quantité pour satisfaire la demande au cours des 3 prochains mois.

En outre, il a salué la volonté des commerçants d’accompagner l’État dans sa politique de lutte contre la vie chère. « Nous sommes rassurés parce que les opérateurs se sont engagés à appliquer les prix décidés par le gouvernement à la suite de concertations avec les parties prenantes », s’est-il réjoui.

Le Directeur général du Commerce intérieur a achevé son intervention en mettant en garde les opérateurs économiques qui voudront ramer à contre courant. « A partir de lundi, nul ne pourra se prévaloir de l’ignorance des mesures édictées par le gouvernement. Nos agents sont instruits et sont dans une démarche de tolérance zéro. Des sanctions allant de 100 mille à 50 millions de FCFA sont prévus pour la pratique de prix illicites. Les récidivistes s’exposent à la fermeture de leurs magasins et entrepôts.», a-t-il prévenu.

Pour sa part, Dr Bah-Koné, la Secrétaire exécutive du Conseil national de lutte contre la vie chère (Cnlvc), qui faisait partie de la délégation du Ministère du Commerce et de l’Industrie, a invité les populations à dénoncer les commerçants véreux. « Le gouvernement a pris pleinement conscience des plaintes des populations. Aussi, a-t-il pris des mesures dont le plafonnement des prix des produits de forte consommation qui est immédiate. Il s’agit de faire en sorte que cette mesure soit bénéfique pour les populations. Vous devez vous approprier ces mesures. N’acceptez pas de payer plus cher que ce qui a été décidé par le gouvernement. Chaque fois que vous serez face à des commerçants contrevenant aux mesures édictées par le gouvernement, appelez le 1343. C’est un numéro vert mis en place par le ministère du commerce », a-t-elle conseillé.

Le gouvernement ivoirien a pris des décrets, au cours du Conseil des ministres du 9 mars 2022, pour protéger le pouvoir d’achat des populations. Il s’agit, notamment, du plafonnement pour une durée de 3 mois de produits comme le riz, le sucre, la tomate concentrée, le lait, les pâtes alimentaires, l’huile raffinée…

David BLAY

Vous aimerez également